Création d’entreprise : Compte professionnel à privilégier ?

Une grande partie des PME font appel au crédit d’entreprise pour lancer ou pour développer leurs activités. Les banques peuvent ainsi assurer le financement de votre projet sous certaines conditions. Chaque banque ou établissement financier est totalement libre de fixer le montant du prêt qu’il peut accorder. Ils sont aussi libres de déterminer les conditions d’obtention et de définir le taux d’intérêt.

Le prêt pour la création d’entreprise en ouvrant un compte professionnel

Pour lancer un projet de création d’entreprise ou pour le développer, le recours au prêt est une alternative qui est actuellement très répandue. Le prêt vous permet ainsi d’obtenir un financement qui est généralement partiel et de le rembourser au fil des années selon le taux d’intérêt fixé. Il existe divers prêts selon les banques, en général elles se ressemblent toutes et la seule distinction est le taux d’intérêt. Ce taux ne doit toutefois pas dépasser un taux directeur. La banque est également libre de fixer les conditions d’obtention du prêt, et même si ces conditions sont réunies, elle est libre de ne pas donner suite à votre demande. Pour optimiser vos chances, vous pouvez faire une demande auprès de votre banque en ouvrant un compte professionnel.

Les différents types de prêts de création

Le système de prêt pour création d’entreprise est un système traditionnel qui existe depuis longtemps. En général, tous les établissements bancaires proposent ce type de prêt. Pour la création d’une entreprise, vous pouvez ainsi bénéficier d’un prêt pour le lancement de l’activité ou pour son développement. Le crédit d’investissement et le crédit d’exploitation sont en général les prêts accordés par les banques.

• Le crédit d’investissement est un prêt accordé pour le lancement d’une activité. Il est destiné à l’achat de matériels en général, mais vous êtes libre de déterminer le type d’achat que vous allez faire. Son taux est le plus souvent variable, et c’est un prêt que vous remboursez à long ou moyen terme (3 à 10 ans ou plus).

• Le crédit d’exploitation, ce sont des crédits à court terme accordés par les banques pour des besoins qui ne sont pas couverts par les fonds de roulement. Il sera directement injecté dans votre compte professionnel. Il s’agira par exemple de prêt accordé pour des travaux légers d’amélioration, des créances sur clients. Il a pour principal rôle d’équilibrer la trésorerie de l’entreprise.

Établir un dossier de financement convaincant

Avant de demander un prêt, il est nécessaire de mettre les bonnes cartes en sa faveur. Pour avoir toutes les chances, votre dossier doit respecter un minimum de critères. Vous devez ainsi en général :

• Avoir un business plan bien établi et avoir un projet viable. Vous avez des chiffres convaincants et une stratégie efficace.

• Ne pas être dans le rouge et avoir une bonne crédibilité au niveau de votre banque. Votre taux d’endettement ne doit pas être à supérieur ou égal à 33 %.

• Amener un apport personnel, devez faire un apport personnel à hauteur de 30 à 50 % en général. Les prêts ne sont pas intégraux.

• Vous devez être en mesure de garantir votre prêt en cas de non-remboursement. Cela peut être une garantie financière, mais également une hypothèque ou un gage.