Comment réussir sa stratégie Growth Hacking

Traduit littéralement par « piratage de croissance », le growth hacking c’est l’ensemble des techniques employées par les entreprises avec pour objectif de développer fortement et rapidement leur croissance. Non seulement, le growth hacking permet de recadrer sa stratégie digitale mais aussi d’augmenter son trafic. C’est une technique qui se développe souvent là où il y’a une absence ou peu de capital, grâce à son faible coût de mise en place.

Attention à ne pas confondre les deux aspects :  le Growth et le Hack. Disons que la notion la plus importante pour beaucoup des marketers c’est le Growth. En effet, c’est à la croissance de l’entreprise qu’on va focaliser et dédier des ressources. Il s’agit de tout un processus qui comprend l’expérience client et ainsi, l’augmentation des revenus, la personnalisation, la créativité et l’humanisation de l’entreprise.

Les entreprises se lançant dans de le Growth Hacking sont en mesure d’accompagner leurs performances, cycle de vente et finalement pouvoir mesurer le tunnel de conversion… L’objectif c’est de suivre constamment sa stratégie et la réadapter rapidement, si besoin.

Qu’est qu’un tunnel de conversion ?

Dave McClure, connu business angel américain, a donné les 5 étapes pour analyser la réponse du marché à votre produit.

Apparu en 2007, voici les 5 métriques AARRR :

  1. Acquisition
  2. Activation
  3. Rétention
  4. Revenue
  5. Recommandation

Et le meilleur… c’est qu’il est parfaitement adapté à tout type d’entreprises, que vous soyez : Freelance, startup, PME, TPE etc…

Le Growth Hacking c’est aussi un métier, mais que doit savoir faire le growth hacker ?

Et la réponse c’est TOUT…enfin presque, le growth hacker doit maîtriser : le marketing, les nouvelles technologies et faire preuve d’un esprit analytique important, de plus, pour être un bon growth hacker, il faut aimer (même adorer) faire ça, il doit aussi faire preuve d’une grande créativité.

Y’a t’il des outils de growth hacking ? Oui ! Ce sont des outils mis au point par des start-up spécialisées dans ce milieu, et vont vous permettre plusieurs choses. Premièrement, de propager, d’amplifier, ainsi que de créer un phénomène viral autour du site internet mais aussi de l’offre de l’entreprise.

Voici quelques-uns des outils qu’on utilise chez l’Agence Cassian : Lemlist, Dropcontact, PhantomBuster et bien d’autres qu’on vous laissera découvrir.

Quelques secrets sur le Growth Hacking

La pratique paraît simple, mais le secret d’une bonne stratégie c’est de découvrir, trouver et utiliser le fameux “hack” que personne n’a adopté et qui permettra d’améliorer drastiquement les résultats de la campagne.

La spécificité d’un “hack révolutionnaire” c’est premièrement qu’il ne peut pas être très connu voir inconnu, ceci le rend plus technique et novateur, il peut ainsi se présenter comme une valeur sûre, et la technique d’une stratégie qui devient rapidement éphémère est considérée comme l’une des meilleures.

Le timing est aussi un facteur clé. Le Growth Hacker doit lui, faire preuve de capacité à changer de décision rapidement et faire des choix cruciaux en modifiant rapidement ses priorités. Il devra donc être dans la capacité de changer son modèle économique et son business plan. Cela aide le Growth Hacker à gérer ses aléas économiques et trouver des opportunités. Pour que sa stratégie fonctionne, le Growth hacker doit tester, filtrer et analyser ce qui marche pour obtenir des résultats rapidement !

Y’a t’il des exemples de réussite grâce au Growth Hacking ?

Réponse courte… Oui ! Mais qui ? Déjà, nous retrouvons Facebook qui doit en partie son succès à cette pratique. La priorité de son fondateur fut tout d’abord de générer une passion à travers son innovation, en faisant ainsi, une augmentation considérable et spontanée.

Comme beaucoup d’autres start-up et licornes très connues Facebook doit en grande partie son succès à des techniques de Growth Hacking… Mark Zuckerberg misait beaucoup sur ces investissements en bourse et sur son entreprise Facebook, qui a commencé son histoire chez Harvard. Sa stratégie lui a permis de devenir le milliardaire qu’il est aujourd’hui, notamment grâce aussi à politique marketing axée sur le long terme et certaines techniques du growth hacking.

Si vous avez lu jusqu’ici c’est le growth hacking qui vous intéresse. N’hésitez pas à lancer votre stratégie growth et profiter de ses particularités exceptionnelles et de son potentiel illimité. Entre les méthodes dites “connues” et celles qui sont vues comme “non conventionnelles” ou même “out of the box”, vous avez de quoi en faire de la croissance !